Les séparations des couples non mariés sont de nos jours très courantes. Parfois, elles se font à l’amiable, suite à un accord mutuel entre les deux parties qui s’arrangent pour les procédures à venir. Parfois, certains couples ne parviennent pas à tomber d’accord et sont obligés de faire appel à la justice afin de trancher leurs litiges. Souvent, les conflits commencent lorsqu’il s’agit de qui va bénéficier de la garde des enfants. Seulement, il est nécessaire de faire des concessions afin de trouver un compromis pour le bien-être des enfants.

Une séparation sans conflits, cela existe-t-il réellement?

Il faut dire qu’une séparation est toujours difficile à vivre, quelles que soient les conséquences. Ce n’est pas pour autant que vous devez haïr votre partenaire. D’autant plus que si vous avez des enfants, pensez à toujours garder ce respect entre vous, car vous allez pour longtemps rester liés par vos petits.

Se séparer à l’amiable a toujours été considéré comme le meilleur plan. Ainsi vous vous quittez sans vous gâchez, ni vous fâchez. Donc si vous pensez à vous désunir et que vous préférez que ça soit sans conflit, voilà ce qu’il vous reste à faire :

  • Vous devez faire part de votre décision à votre partenaire, et de bien lui expliquer les raisons qui vous y ont poussé. Ainsi vous allez ouvrir le dialogue entre vous afin de discuter et de vous expliquer entre adultes.
  • Mettez-vous d’accord sur les points fondamentaux et soyez objectifs dans vos choix.
  • Essayez de trouver un terrain d’entente entre vous en ce qui concerne les futures procédures.
  • Si vous avez des enfants ensemble, partagez-vous les jours de semaine pour les garder à tour de rôle.
  • Vous devrez également vous entendre sur les dépenses de vos enfants. Fixez une somme que vous devez tous les deux assurer pour combler les besoins de vos petits.
  • Faites-en part à vos enfants et assurez-leur qu’il n’y aura pas de conflits dans le futur et que vous respectez vos engagements.

Qui aura la garde des enfants selon la justice?

Les séparations conflictuelles exigent une intervention de la justice, surtout en ce qui concerne la garde des petits. C’est ainsi que procède le juge :

  • Tout d’abord, il s’intéresse à l’intérêt et l’avis de l’enfant sur le sujet.
  • Il peut également suspendre le droit de garder les enfants à l’un des parents, à la demande de l’autre parent.
  • Pour juger la suspension de ce droit, le juge se repose sur un motif solide et convaincant. Le fait d’être séparés ne suffit pas.

Nos autres articles en ligne :